Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le jour. D'après fred sabourin

à nous de vous faire préférer le train

5 Novembre 2006 , Rédigé par Fred Sabourin Publié dans #étonnement

                                                  sommeil à grande vitesse


      Dans l’atmosphère ouaté d’une rame de TGV. Il est tôt ce dimanche, et le monstre de fer et d’électricité file à 300 km heure vers Paris, l’éclectique citée. Les voyageurs ont du se lever de bonne heure, et pas nécessairement de bonne humeur… Pourtant, il flotte dans l’air un « je ne sais quoi » de quiétude, un silence à la fois pesant et léger, comme la plume d’un oreiller. Il flotte dans l’air un parfum de demi sommeil, ou plus exactement de « second sommeil ». Comme le second souffle du coureur de fond. Le temps, le corps et la respiration semblent en apnée. Moi je ne dors pas, absorbé par la lecture de mon journal dominical. Mais je suis arrêté dans cette lecture par le flottement du silence cotonneux. Curieusement, il m’assourdit ! Dehors, le paysage défile, le regard est sollicité : couleur terre de France, vert foncé, vert pâle, rouge - orangé, feuilles jaunies, horizon bleu d’automne. On voit même des chasseurs, petits bonshommes kakis dans le lointain. Le soleil donne des reflets chaleureux à la nature. Et quand j’y regarde de plus près : il éclaire la nuit et le visage de deux couples assoupis dans des postures presque confortables malgré l’exiguïté des sièges. Ils ne sauront jamais le pacte passé entre le soleil, la brume, le silence, leur béatitude et moi. Je n’ai plus sommeil, contemplant celui des autres.
Le temps suspendu, mais à grande vitesse…



 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 16/11/2006 12:38

Elles sont tellement vraies ces photos, tellement dans la vie quotidienne des voyages en trains... Marie.

christpphe forgeron 13/11/2006 14:14

salut superbe arcticle a la prochaine

David 05/11/2006 13:03

j'ai un peu partagé ces jours ci ton petit regard, mais en plein jour. comme ils ne dormaient pas, pas de photo! mais il se passe qqch dans les trains. une parisienne pur jus qui invite une téléphoneuse hyper discrète à décamper, parce que l'interlocuteur loin d'ici la dérange dans la lecture du monde. Bon. Mais la parisienne avait fauché la place à qqn qui avait réservé! et elle a négligemment oublié le fameux monde sous son siège ensuite!la délicatesse n'est pas nécessairement là où on l'attendait. faudrait il inventer un  nouveau logo pour les wagons de la SNCF?D