Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le jour. D'après fred sabourin

Bourlinguer...

27 Juillet 2013 , Rédigé par Fred Sabourin Publié dans #montagne

 

Et c'est parti pour trois semaines de bourlingue...

 

 

SAB 6816 R

 

 

 

 

 

Lire la suite

Éloge d'une France rurale

13 Juillet 2013 , Rédigé par Fred Sabourin Publié dans #Presse book

 

 

SAB 8015 R

 

 


Bien sûr il y a les affaires de dopage. Les affaires tout court : le vélo business, le grand cirque médiatique, les oreillettes qui tuent la course et le suspens, les soupçons sur tous les braquets. Les coups de gueule et les coups de guidon. Du vélo sans selle.
 

Mais il y a aussi la fameuse magie du Tour. Celle qui fait descendre plusieurs millions de Français et de touristes sur le bord des routes, trois semaines durant, pour voir passer la caravane et les coureurs. Il faut la voir cette France-là, amassée le long des routes départementales, habituellement négligées par les partisans de la vitesse autoroutière. Une France multicolore, créative, joyeuse, ingénieuse, en un mot festive, au soleil d’un mois de juillet comme on a l’impression de ne pas en avoir vu depuis l’été 44. Une France en short et chemisette ouverte, casquette à poids rouges sur la tête, juchée sur tout ce qui permet de prendre un peu de hauteur, en engoncée dans des pliants de camping en équilibre précaire au bord des fossés, accoudée à une table pliante aux verres remplis d’un petit jaune et deux glaçons, sortis de la glacière dans le coffre de la bagnole. On voit même quelques puristes souffler sur les braises d’un barbecue, d’autres déplier des nappes à carreaux rouges et blancs.
Une France au décor d’été, blés mûrs et bottes de paille, moissonneuse batteuses en pleine action, là bas, au loin, dans des nuages de poussières.
 

Les villages, où la foule est plus compacte, sortent leurs petits vieux des maisons de retraites – tout le monde coiffé d’un bob de la marque d’un constructeur automobile – pour l’évènement de l’année. Leurs vieilles articulations se réchauffant au soleil retrouvé. Les gamins des centres aérés s’aèrent pour de bon, sautant sur place comme pris par la danse de Saint Guy, se jetant sur tous les objets promotionnels lancés par les sponsors : casquettes, bobs, porte-clés, maillots, madeleines, saucissons, bonbons multicolores…
D’autres, beaucoup plus jeunes, dans les bras de leurs grands-parents qui cherchent l’ombre, écarquillent des yeux ronds comme des billes, se demandant quel est donc ce cirque ambulant. On aperçoit des élus ceints de leur écharpe tricolore, les municipales ne sont pas très loin. A l’entrée des villages, les paysans du coin ont fait des sculptures éphémères avec des bottes de pailles ou de foin. Ça crie, ça applaudit, ça chante, ça gueule. On aperçoit des enseignes de magasins désuètes, des « alimentations générales, » des « multiservices libre service » des bistrots aux parasols de bière et d’anis.
 

Cette France rurale fait plaisir à voir. Elle existe encore – oui monsieur - et elle ne semble pas si morte que ça. Elle tord le cou, l’espace d’une journée, aux tentatives de la faire disparaître et de la classer définitivement au rang de la ringardise humiliante des citadins écolos-bobos, individualistes, cyniques et résignés, qui ne la regarde que comme une « réserve paysagère» où subsistent encore quelques bons sauvages.
 

Cette France rurale, qui voit passer cette drôle de caravane au bout de son champ ou de son jardin, oublie pour quelques heures les soucis de la crise, la misère et la faim. Du pain et des jeux, diront les rabat-joie ! Peut-être, mais c’est surtout l’image de cette France rurale en fête que nous préfèrerons garder au fond de l’œil et dans le cœur, une belle France, vue par la fenêtre d’une voiture roulant à 40 km/h sur 173 km : ça laisse du temps pour l’admirer.
Pour beaucoup, ce fut le 14 juillet avant l’heure. Un feu d’artifice multicolore aux odeurs de saucisses grillées et d’anisette fraîche.
 

Cette France-là accorde enfin au présent le troisième mot de la devise républicaine : fraternité.

 

F.S

 

 

  SAB 7802 R

 

 

 

SAB 7806 R

 

 

 

SAB 7809 R

 

 

 

 

SAB 7820 R

 

 

 

SAB 7832 R

 

 

 

SAB 7839 R

 

 

 

SAB 7875 R

 

 

 

SAB 7896 R

 

 

 

SAB 7900 R

 

 

 

SAB 7907 R

 

 

 

SAB 7926 R

 

 

 

SAB 7937 R

 

 

 

SAB 7943 R

 

 

 

SAB 7951 R

 

 

 

SAB 7965 R

 

 

 

SAB 7973 R

 

 

 

 

SAB 7988 R

 

 

 

SAB 8000 R

 

 

 

SAB 8004 R

 

 

 

SAB 8022 R

                              - le centre de la France -

 

 

 

SAB 8054 R

 

 

 

SAB 8058 R

 

 

 

 

SAB 7989 R

 

 

 

SAB 7957 R

 

 

(c) Fred Sabourin. 12 juillet 2013. 13e étape du 100e Tour de France. Tours - Saint-Amand-Montrond

 

 

Lire la suite