Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le jour. D'après fred sabourin

Quatre saisons, douze photos (numéro trois)

6 Novembre 2008 , Rédigé par Fred Sabourin Publié dans #concept

Novembre… Mois détesté par beaucoup. Nous ne pouvons pourtant pas le rayer du calendrier. Le jour baisse, les feuilles aussi, tant et si bien qu’elles choient sur le sol humide et détrempé du week-end. Elles meurent, en silence.
Notez bien que ces clichés ont été réalisés le 5 du mois et non le 1er (comme annoncé au début de ce projet ici et ), et en fin d’après midi, in extremis, avant que la lumière ne soit trop insuffisante pour être exploitable.
Rendez-vous le 1er décembre, promis.



Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne S. 10/11/2008 00:57

Cette fois les arbres de l'allée paraissent bien vides. En revanche, la lumière haute et blanche de cette journée donne à ces photos une clarté agréable qui invite à une douce promenade. On en oublie presque la tristesse des feuilles éparpillées au sol, absentes par ailleurs ici.Il existe une particularité à cette fin de saison automnale : le parfum. Une fois que les couleurs tièdes cèdent leur place à la nudité squelettique de certains végétaux, l'humidité de la terre, l'odeur de la pluie (ces derniers jours), de l'humus et de la vie en perpétuelle re-création libèrent l'odeur de l'automne. Les effluves d'eaux restent collées aux feuilles. Elles déforment l'atmosphère citadine du bitume. Dans un air vaporeux, trempé de boue, de crépuscule, de cadavres de végétaux, dans ce cimetière de feuilles fêlées, l'automne n'est pas froid. Non, avec novembre, le bruit de l'été continue de se déposer, encore lourd, doux, fors comme un fruit trop mur qui s'évapore en mourant.Novembre, occasion pour moi de dire "merci" pour le commentaire du mois dernier et que je ne connais pas le midi, mais le Sud Ouest oui. Belle déduction géographique d'un voyageur dont les photos laissent voir les destinations et donc la connaissance du temps dans ses effets sur la nature des régions françaises.Au prochain cliché...Anne S.