Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le jour. D'après fred sabourin

Les mots à la con

24 Février 2009 , Rédigé par Fred Sabourin Publié dans #quelle époque !

Insidieusement, nous nous sommes laissés envahir par des mots étranges, expressions bizarres qui collent à notre vie et nos échanges, de sorte qu’ils font partie intégrante de la vie moderne. Petit florilège de quelques uns d’entre eux. Liste non exhaustive évidemment.

Enorme : se dit d’un événement, action, fête, plat, résultat sportif, ou toute autre élément de la vie quotidienne relevant d’un caractère exceptionnel. Sorte d’obésité de langage.

Manger la consigne : mot valise. Consiste à manger des armoires métalliques contenant les bagages de voyageurs en transit dans une grande ville, après avoir passer le plat sous un rayon X. Indigeste les jours de départs en vacances.

Faut arrêter : signifie l’agacement généralisé après constatation d’un trop grand nombre d’abus, de langage, d’action, d’idioties en tous genres. Peut s’employer dans le cas d’un trafic automobile important, ou d'une situation ubuesque et ridicule. Généralement suivi d’aucun effet sur ce qui est censé s’arrêter…

Ca tabasse sa mère : contrairement à ce que la littéralité de l’expression peut signifier, il ne s’agit en aucun cas de porter des coups à le mère du récipiendaire. S’utilise en cuisine, pour un plat délicieux dont on se ressert au moins trois fois. Variante : « à tuer sa mère ». Idem, point de parricide si ce n’est d’avoir envie de finir sa vie en prison après avoir plaidé coupable sans circonstances atténuantes, à cause d’un truc délicieux.

Ca envoie du bois : ne consiste pas à envoyer par la poste des stères de bois de chauffage à un vieil oncle dans le Cantal pour se chauffer l’hiver, comme le sens premier le laisserait entendre. Se dit d’un morceau de musique qui déménage, à savoir qui donne envie de bouger ses fesses, à défauts des pieds. En radio peut signifier un instrumental qui déchire.

Un truc de malade : là encore, expression à la con qui pourrait signifier pansement, microbe, perfusion, ou toute autre chose émanent d’une chambre d’hôpital. Non, cette expression à la con pourrait se rapprocher du énorme énoncé précédemment, mais nous sommes là en présence de quelque chose d’immatériel, même si l’expression peut s’utiliser pour des objets. Définition à la con pour un mot à la con : vous voyez, ça fonctionne !

Un truc de ouf : variante juvénile de la précédente. Attention cependant dans le maniement du verlan au delà de trente ans : le mot à la con se transforme en vieux con qui veut faire jeune (d’ailleurs il dit d’jeun’s). Et devient ridicule.

à suivre…


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

E 28/02/2009 03:56

Y'a aussi des trucs bien lyonnais genre :- dicave : je peux pas te dicave, je peux pas te blairer- rodave : il a rien rodave, il a rien calculé- badnave : il est en train de te badnave, il est en train de t'avoir