Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le jour. D'après fred sabourin

chanson à texte

10 Mai 2008 , Rédigé par Fred Sabourin Publié dans #poésie

                                                         Le temps qui reste




Combien de temps...
Combien de temps encore
Des années, des jours, des heures, combien ?
Quand j'y pense, mon coeur bat si fort...
Mon pays c'est la vie.
Combien de temps...
Combien ?

Je l'aime tant, le temps qui reste...
Je veux rire, courir, pleurer, parler,
Et voir, et croire
Et boire, danser,
Crier, manger, nager, bondir, désobéir
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Voler, chanter, parti, repartir
Souffrir, aimer
Je l'aime tant le temps qui reste

Je ne sais plus où je suis né, ni quand
Je sais qu'il n'y a pas longtemps...
Et que mon pays c'est la vie
Je sais aussi que mon père disait :
Le temps c'est comme ton pain...
Gardes-en pour demain...

J'ai encore du pain
Encore du temps, mais combien ?
Je veux jouer encore...
Je veux rire des montagnes de rires,
Je veux pleurer des torrents de larmes,
Je veux boire des bateaux entiers de vin
De Bordeaux et d'Italie
Et danser, crier, voler, nager dans tous les océans
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Je veux chanter
Je veux parler jusqu'à la fin de ma voix...
Je l'aime tant le temps qui reste...

Combien de temps...
Combien de temps encore ?
Des années, des jours, des heures, combien ?
Je veux des histoires, des voyages...
J'ai tant de gens à voir, tant d'images..
Des enfants, des femmes, des grands hommes,
Des petits hommes, des marrants, des tristes,
Des très intelligents et des cons,
C'est drôle, les cons ça repose,
C'est comme le feuillage au milieu des roses...

Combien de temps...
Combien de temps encore ?
Des années, des jours, des heures, combien ?
Je m'en fous mon amour...
Quand l'orchestre s'arrêtera, je danserai encore...
Quand les avions ne voleront plus, je volerai tout seul...
Quand le temps s'arrêtera..
Je t'aimerai encore
Je ne sais pas où, je ne sais pas comment...
Mais je t'aimerai encore...
D'accord ?

Jean-Lou Dabadie ; Serge Reggiani


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Moonshadow 17/05/2008 23:24

J'ai beaucoup aimé  les derniers extraits de votre blog. J'ai moi-même été très sensible à la chanson "Le temps qui reste"...Les paysages de Toscane sont merveilleux et vraiment j'ai été charmée en flânant dans votre univers. bravo et continuez !  Merci.

Anne-Claire 12/05/2008 13:41

Tu m'as devancée, Fred...j'avais un billet tout prêt, avec ce même texte qui me touche vraiment. Je n'ai pas vu le film qui l'illustre, ou inversement, je ne sais pas...le cinéma...Saint-Lô, tout ça...mais ces phrases posées là en générique de fin méritent d'être connues, lues et relues...alors, merci. Et si tu le permets, je les déposerai sans doute chez moi aussi un des ces jours...

David 11/05/2008 09:12

l'art de la citation, de la poésie, quand elle a le rythme des notes qui la portent. "je veux parler jusqu'à la fin de ma voix"...tu es de retour sur le net?